Accueil

Parution août 2010 :

- Editions la Machotte
- ISBN : 978-2-919411-00-9
- 156 pages
- Prix public : 21,00 € (Acheter)
- Ressources complémentaires

Envoyez vos questions à :
Touzet (at) sciences-cognitives.org

Touzet

Mentions légales

   .   

<<< chapitre précédent

chapitre suivant >>>

1. Qui sommes-nous ? (chapitre 1 du livre Conscience, Intelligence, Libre-Arbitre ?", C. Touzet, 2010)


Voilà une question que nous nous sommes tous posée, plus souvent durant l'adolescence qu'à l'âge adulte. En vieillissant, cette question devient moins fréquente : de plus en plus de gens trouvent une réponse qui leur suffit. Bien évidemment, les réponses trouvées sont très variées et aucune n'est scientifiquement fondée. La Science, sur ce sujet, n'est pas bavarde. Certes, depuis 4 000 ans les philosophes font proposition sur proposition – mais aucun consensus ne se dégage. Je vous propose d'aborder la question sous un angle nouveau : ce que nous sommes est certainement commun à tous les hommes, pourquoi ne pas s'intéresser à ce que nous partageons tous ?

Par exemple, nous posons encore et toujours une même question jusqu'à obtenir une réponse. Dès que nous avons une réponse, nous l'apprenons, puis nous passons à la question suivante qui devient aussitôt notre nouveau point de fixation. Ce comportement rappelle celui d'une mémoire. Sommes-nous une mémoire ?

Oui, car nous apprenons des informations et nous sommes capables de les retrouver. Notre cerveau est une mémoire associative : il trouve les réponses aux questions par association. Question et réponse sont associées, impossible d'avoir l'une sans l'autre. En fait, la question est un morceau de l'information mémorisée et la réponse cherchée est un autre morceau. Question et réponse sont une portion – pas obligatoirement le tout – d'une information apprise.

Par exemple, si je cherche la date de naissance de mon aîné, je me pose une question telle que : « Alexandre est né le ? ». Cette question contient plusieurs données : le prénom « Alexandre », le verbe « né ». La réponse qui m'intéresse à cet instant est une date, mais avec cette même question j'ai aussi accès au lieu de sa naissance, aux circonstances de l'accouchement et à quantité d'autres informations associées elles aussi à cet événement.

Notre cerveau est une mémoire associative biologique, ce qui le différencie d'une mémoire d'ordinateur. Une mémoire biologique est vivante, elle est donc capable de se réparer – mais elle subit aussi les assauts du temps. Notre cerveau est constitué de cellules nerveuses que l'on appelle des neurones. Les scientifiques pensent que la mémoire réside dans les connexions qui lient les neurones les uns aux autres.

Ne sommes-nous qu'une mémoire ? Vous répondrez vraisemblablement non à cette question – car comment une mémoire peut-elle être intelligente, avoir une conscience, faire preuve de libre-arbitre, être capable de raisonner, éprouver de la joie ou de la peur, faire de l'humour, être amoureuse ou se suicider ?

Dans ce livre, j'explique comment une mémoire peut faire tout cela en étant seulement une mémoire. Mon premier objectif est d'apporter un argument scientifique à l'appui du fait que vous et moi sommes seulement et uniquement une mémoire !

Ce constat induit des répercussions considérables sur notre vie. Nous pouvons nous en servir pour vivre plus sereinement, plus agréablement, arrêter de vieillir, comprendre les différences entre les hommes et les femmes, entre les enfants et les ados, entre les ados et les adultes, entre les adultes et les seniors, entre les peuples. Nous pouvons aussi nous en servir pour mieux comprendre les maladies mentales, construire des robots doués d'une conscience, et connaître notre futur. Mon second objectif est de vous instruire sur ces divers points, tous abordés dans ce livre.

<<< chapitre précédent

chapitre suivant >>>